Comment aimer son corps ?

j'aime mon corps

 

Votre corps vous agace. Il est trop ceci ou pas assez cela. Il n'est jamais assez, il est toujours trop. Vous le détestez, vous le maltraitez. Vous préférez ne pas le regarder, ou alors vite fait, avec dédain, en prenant note de ce qui ne vas encore pas.


 

Encore une nouvelle ride ! Je fais 100m je suis essoufflé, je suis trop mince. J'ai encore pris 300g depuis le mois dernier. Je me déteste !

 

Les jugements sont sévères. Et extrêmement constructifs. Je veux dire constructif dans le sens où vous êtes arrivé à vos fins. Félicitations, vous êtes un brillant créateur. Vraiment. Je ne suis pas en train de me moquer de vous. C'est vous qui créez votre réalité. Vous. Uniquement vous. Vous avez créé ce corps.

 

Prenons quelques exemples. Et si ce qui préoccupe c'est votre poids (trop ou pas assez), vous pourrez faire tous les régimes du monde, rien ne changera, si vous ne changez pas autre chose.

Si ce qui vos préoccupe c'est votre santé, vous pourrez suivre tous les traitements possibles, rien ne changera, si vous ne changez pas quelque chose.

Si ce qui vous préoccupe c'est un abus quelconque, une compulsion, drogue, alcool vous pourrez avaler tous les cachets et suivre toutes les thérapies que vous trouverez, si vous ne changez pas rien d'autre, cela ne marchera pas, comme plein d'autres fois avant.

 

Votre corps croit tout ce que vous dites.

 

Que lui dites-vous jour après jour ?

Etes-vous juste un corps ?

Etes-vous coincé à l'intérieur de ce corps ? Ou êtes vous autre chose ?

Etes-vous juste un corps ? Ou êtes vous autre chose ?

 

 

Et si vous étiez un être infini qui a choisi d'avoir un corps. Un être infini qui a choisi d'avoir un corps.

 

Quoi, comment ? Qu'-est-ce qu'il dit ? Oui je sais la première fois, que j'ai entendu cela, il m'a fallu de temps. Posez-vous la question, encore et encore, plusieurs fois. Si cela vous fait rire, sourire, c'est léger, c'est vrai pour vous. Ce qui est léger est vrai pour vous.

Partagez cet article avec vos amis


corps conscient

Je suis un être infini qui a choisi d'avoir un corps. La belle affaire. En quoi cela va changer quelque chose à mes problèmes ?

 

Cela va tout changer. TOUT. Vous n'êtes pas ce corps, vous êtes beaucoup plus vaste, vous êtes la vastitude, l'infini? Vous êtes un être créateur. Ne me croyez pas. Posez-vous la question. Si c'est léger, c'est vrai. Si c'est lourd, allez acheter une pizza, une bière et regardez les infos en boucle, ce n'est pas pour vous.

 

Lorsque l'on commence à prendre conscience que nous avons choisi d'avoir un corps, nous pouvons nous dissocier de lui. Cesser l'identification. Je suis gros/moche/laid/beau/maigre/petit/chauve... Non c'est le corps qui est comme cela pas nous. Vous allez pouvoir commencer à changer de perspective. Prenons l'exemple d'un ami. Vous avez un ami, vous l'appréciez, vous souhaitez le garder comme ami. Vous allez vous comporter ce manière à ce que cela se produise.

 

Et si votre corps était votre ami ? Vous ne pouvez plus continuer à le traiter ainsi, ce n'est juste pas possible. Votre corps à une conscience, une autonomie. Il n'a pas besoin de vous... Ni vous d'ailleurs. Ce n'est pas un besoin, c'est un choix. Quand vous dormez, quand vous êtes dans le coma, le corps se débrouille très bien sans vous.

Podcast "Comment aimer son corps ?"

 

Engager un dialogue

 

Un truc bizarre à essayer c'est de commencer à discuter avec son corps.  Cela peux donner quelque chose ainsi. Bonjour mon corps. Merci d'être là pour moi, malgré tout ce que je dis à ton propos, ou te fait. Merci d'être indéfectible. Allez, j'ose, je t'aime mon corps. Je t'aime mon corps.

Au début c'est bizarre. Dire à son corps qu'on l'aime? Ne pas juger le bourrelet, le trait -croit-on disgracieux. Et écouter le corps. Est-ce qu'il répond ? Si oui comment répond-t-il ? Une petite voix, un frétillement, une sensation ?

On peut donc lui poser des questions. Arrêter de tout décider à sa place et tomber de haut lorsqu'un jour il nous lâche. Mon corps que souhaites-tu aujourd'hui ? Te promener ? Te reposer ? Souhaites-tu être touché ? Que souhaites-tu manger, boire ? Souhaites-tu porter un vêtement, être nu ?

C'est infini. Lorsque vous enclenchez le dialogue, de nouvelles possibilités apparaissent tout le temps. Vous pouvez tirer l'énergie avec votre corps par exemple, n'oubliez-pas, vous êtes énergie, tout est énergie. Chaque molécule, chaque particule est énergie. Et conscience.

 

 

Votre nouvel ami

Petit à petit, votre désamour laissera place à de la curiosité, de la gentillesse. De la gratitude. Essayez-donc :

 

Que faudrait-il pour que j'ai de la gratitude et de la gentillesse vis vis de mon corps, juste pour aujourd'hui ?

 

Demandez-lui aussi, mon corps, à quoi veux-tu ressembler ?

 

Et qui sais, peut-être finirez-vous par faire de votre corps votre allié. Après tout si vous étiez un être infini qui a choisi d'avoir un corps; peut-être est-ce pour créer des choses dans la matière, peut-être est-ce pour vous amuser ? Pour créer votre réalité ? ;-)

 

Access Bars et le corps

Philippe Eveilleau
Philippe Eveilleau

 Les barres d'access vont vous soutenir dans vos découvertes et exponentialiser vos prises de conscience et enclencher le cercle vertueux vers plus de créativité, de bonheur, de joie, de lucidité.

 

Contactez-moi pour réserver une séance d'Access Bars à domicile, si vous êtes dans la région de La Réole - 33. Sinon vous trouverez de nombreux praticiens partout dans le monde.

 

>> Tarifs & rendez-vous

Partagez cet article avec vos amis



 

Deux livres en français abordent -entre autre- ces sujets. Les liens ci-dessous vers mes présentations de ces livres-outils.

sois toi et change le mone
les dix clés vers la liberté totale

Réserves

Les informations et services disponibles sur ce site ne se substituent en aucun cas à la consultation des professionnels de santé compétents. Ces informations sont données à titre unique de divertissement.